Le domaine de Forges

Situé dans le département de Seine-et-Marne en Ile-de-France (proche de Fontainebleau), le Domaine de Forges est le lieu où s’est implanté le Campus de la Transition. Avec son Château du XVIIIème siècle et son parc de 12 hectares, cet ancien établissement d’enseignement horticole a vocation à devenir sous l’impulsion du Campus un éco-lieu expérimental de la transition écologique et sociale.

Le domaine de Forges

Le Domaine est situé sur la commune de Forges (77130), à une heure au sud-est de Paris en transports en commun. Commune rurale de 430 habitants, Forges se situe dans la campagne de Montereau-Fault-Yonne, au cœur de la région agricole de la Brie. Le domaine se situe non loin de la forêt de Fontainebleau, ce qui le place à l’interface de deux terroirs bien spécifique : celui de la plaine fertile de la Brie et celui du terrain plus sablonneux et forestier de Fontainebleau.

Le parc aménagé de 12 hectares abrite, en plus du Campus de la Transition, un petit centre d’apprentissage aux métiers du cheval. Le Campus de la Transition dispose, en plus du château comprenant bureaux, chambres, cuisines, grandes salles, bibliothèque et salons, de l’ancien collège de construction récente avec ses salles de cours, et des « communs », anciens bâtiments ayant servis d’écuries et transformés en salles de cours et dortoirs. Le terrain comprend une grande pelouse sur le devant du château, et à l’arrière, des prés en partie dédiés aux chevaux, des vergers et un bois ainsi qu’un petit cours d’eau.

 

Installation du Campus au domaine

Bien qu’inoccupé pendant plusieurs années, le château est en relativement bon état mais il  nécessite, ainsi que les autres bâtiments, d’importants travaux de restauration et de mise aux normes pour être notamment à la hauteur des valeurs écologiques portées par le Campus de la Transition. Grâce à la mobilisation de bénévoles pour de grands chantiers de nettoyage et peinture, de débroussaillage et jardinage, une petite communauté permanente de 6 habitants est installée depuis l’été 2018 dans une partie du château. C’est une première étape, les conditions de vie ne peuvent être que provisoires en attendant les grands travaux de rénovation du bâtiment que nous devons engager.

Nous lançons le 10 novembre 2018 une grande souscription publique avec le soutien de la Fondation du Patrimoine pour entreprendre les premiers travaux de rénovation du château nécessaires pour le mettre aux normes actuelles et pour l’engager dans un processus de transition énergétique.

 

Un éco-lieu expérimental de la transition

Le Campus de la transition veut faire de ce domaine un éco-lieu promouvant par l’exemple la transition écologique et sociale. Offrant ainsi l’occasion d’étudier par l’expérience la reconversion écologique d’un lieu. Une attention particulière est portée sur la cohérence d’ensemble du site avec la vocation du Campus de la Transition, et son inscription dans le territoire.

Travaux de restauration du château de Forges

Pour engager cette transformation de grande ampleur et profonde, des Ateliers coopératifs sont constitués afin de trouver les solutions les plus adaptées à la spécificité du lieu et du projet du Campus en s’inspirant des expertises et expériences les plus innovantes. 

 

Le domaine de Forges en transition permettra d’expérimenter des questions concrètes comme l’énergie des bâtiments et des transports, celles de l’agriculture et de l’alimentation, de l’inscription dans une économie bio-régionale, de l’inclusion sociale, de la vie frugale et conviviale, de l’éthique et de la gouvernance, qui seront autant de sources d’apprentissage pour les étudiants et les chercheurs lors de leurs séjours au Campus.

Le Campus de la Transition a rejoint en 2018 le projet Oasis du mouvement Colibris, qui soutient la création de lieux de vie et de ressource pour une société plus écologique et plus humaine.

 

Un lieu d’histoire

Le Château de Forges au XXème siècle

Les premières traces attesté d’un domaine seigneurial à l’emplacement de l’actuel château de Forges remontent au Moyen-âge, avec l’existence de « forgis ». Alors une construction relativement modeste, le domaine passa de mains en mains et fut entièrement remanié sous Louis XV avec la construction d’une basse cours et des bâtiments des « communs ».

C’est au XVIIIème siècle que le château prend son apparence actuelle selon les plans de l’architecte Pierre Desmaisons en 1778 qui construisit la partie centrale, puis au XIXème avec l’ajout des deux ailes latérales par Jules Guichard, dont on peut toujours voir les initiales sur les frontons du château.

« La communauté des sœurs de l’Assomption mirent le château et une grande partie du parc à la disposition du Campus de la Transition, pour perpétuer sa vocation éducative. »

Acquis par la famille Essig en 1929, il est donné en 1949 à la communauté des sœurs de l’Assomption pour en faire un lieu d’éducation. Jusque dans les années 2000, le lieu fut un lycée horticole, et un centre d’apprentissage des métiers du cheval (l’UFA), avant que l’activité du lycée ne périclite et que ce dernier ne ferme. En 2018, la communauté des sœurs de l’Assomption mirent le château et une grande partie du parc à la disposition du Campus de la Transition, pour perpétuer sa vocation éducative.