Florent Husson

Florent Husson

Appui à la coordination de la recherche-action


D’où je viens ?

Je suis Marseillais, mais sans l’accent !

Dès le début du lycée, je me suis découvert une passion pour les systèmes technologiques ; j’avais une sorte de fascination envers les technologies liant mécanique et électricité, et une envie furieuse de comprendre comment tout fonctionne. Suivant cette passion, j’ai suivi une formation d’ingénieur en conception mécanique, en classes prépa puis à l’UTC (Compiègne). J’ai eu ensuite l’occasion d’exercer le métier pendant deux ans avant d’arriver au Campus ; une année en laboratoire de recherche technologique dans l’hydraulique industrielle, puis une autre dans un bureau d’études de conception pour l’industrie (spatiale, ferroviaire, et nucléaire).

Pourquoi j’ai rejoint le Campus ? 

Régulièrement traversé par des dissonances cognitives très fortes pendant mes années de travail, j’ai eu le besoin de faire une pause professionnelle pour réfléchir au sens que j’avais envie de donner à mon métier, et trouver une activité qui me semblait plus compatible avec les enjeux de transition.

J’ai rejoint le Campus pendant cette pause professionnelle, afin d’expérimenter, d’essayer de vivre réellement la transition à la hauteur des enjeux, non seulement avec la tête, mais aussi avec le corps et le cœur.

Quel est mon rôle ? 

Je travaille en assistance auprès des membres de la recherche-action pour aider à la coordination générale et au bon déroulé de certains projets. Je suis notamment impliqué sur le projet Maîtrise Carbone Campus (MC2), consistant à réaliser un bilan carbone des activités de l’association, ainsi que sur le projet ORFEE dont le but est d’amener le déploiement d’une démarche Low-Tech au Campus.

Mon mantra / Ma devise dans la vie 

« Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres ». Lao-Tseu

La transition écologique et sociale, en une phrase ? 

Prendre conscience, et s’en remettre… puis questionner, se mettre en action, expérimenter, re-questionner encore, constater et affronter ses propres contradictions (ou bien les accepter), se tourner vers les autres, et le tout sans oublier de récolter le bonheur tout au long du chemin !

Retour en haut