Sarah Nguyen

Sarah Nguyen

Appui au projet Bâtiment et Energies


D’où je viens ?

Je viens de la petite ville de Crolles, près de Grenoble ! J’ai déménagé à Compiègne pour y faire mes études à l’UTC dans le cursus HuTech (Humanités & Technologie) qui conjugue sciences humaines et sociales et sciences pour l’ingénieur. Avec un parcours universitaire et associatif coloré de réflexions et de mises en action pour les enjeux socio-écologiques, j’ai cherché un stage de mi-études dans une structure porteuse de sens et me voici donc au Campus de la Transition !

Pourquoi j’ai rejoint le Campus ? 

De nombreuses raisons et souhaits d’engagement m’ont nourri dans l’idée de rejoindre le Campus. Pour répondre à un besoin académique et dans la volonté d’expérimenter professionnellement ce que j’apprenais par des cours théoriques, il me fallait trouver un stage de 6 mois dans le domaine de l’urbanisme et/ou du bâtiment. Armée de la conviction forte que je souhaitais faire mon stage dans une structure qui portait déjà des valeurs de transition écologique et sociale, les ambitions du Campus ont beaucoup résonné en moi. En parallèle de mon cursus académique, je me projette professionnellement dans l’univers des formations. En effet, il semble que j’ai trouvé l’équilibre entre ce que j’aime, ce dans quoi je pense être compétente et ce qui serait utile à la société dans l’animation d’ateliers et de parcours pédagogiques et dans la facilitation de création de dynamiques collectives et d’accompagnement de cheminements personnels. Animée par cette passion de changement de focale pédagogique plus tournée vers l’humain et la quête de sens, j’ai perçu dans le Campus un lieu fertile pour en découvrir plus sur les formations tout en alliant mes études en génie urbain.

Quel est mon rôle ? 

Je suis stagiaire Bâtiment & Energie (BatEr !) et je travaille aux côtés de Joseph sur la coordination des travaux, la rénovation thermique et autres trucs imprévisibles de BatEr 😉

Mon mantra / Ma devise dans la vie 

Si les gens communiquaient mieux, le monde serait meilleur.

La transition écologique et sociale, en une phrase ? 

Une aventure collective à la fois nécessaire, vertigineuse et inspirante répondant à une crise de sens et un modèle de société capitalo-productiviste mortifère et injuste -rien que ça-  et créant des nouvelles formes de sociétés alternatives.

Retour en haut