Thibaut Terre

Thibaut Terre

Soutien à la gestion de l’écolieu


D’où je viens ?

Je viens tout droit de Grenoble. J’ai fais une licence d’histoire à Bordeaux, puis j’ai fait un M1 d’histoire en Erasmus. J’y suis finalement resté et j’ai postulé à un double diplôme de sciences politiques entre l’UQAM et Sciences Po Grenoble. La première année était à Montréal puis la deuxième m’a emmené à Grenoble en parcours Méditerranée/Moyen-Orient durant lequel je me suis spécialisé en gestion de l’eau dans les régions en stress hydrique. J’ai fait mon stage de fin d’études en Inde dans une ONG en développement urbain durable et gestion de l’eau ou j’ai été sensibilisé à encore plus d’écologie et à la diversité des besoins de transitions (notamment en résilience alimentaire et en mobilité douce dans les centres urbains). En revenant, j’ai eu la possibilité de faire un énième M2 à Sciences Po dans le parcours Transitions écologiques. Je suis alors reparti là-bas et j’ai savouré ! Me voilà enfin au Campus pour mon « stage de fin d’étude » de ce master ci !

Pourquoi j’ai rejoint le Campus ? 

J’ai rejoint le Campus pour mon expérience professionnalisante de fin d’étude en service civique.

Quel est mon rôle ? 

Je suis principalement chargé de l’accueil et de la gestion des emplois du temps des bénévoles. Je travaille aussi sur un guide du bénévole pour faciliter l’arrivée.

Mon mantra / Ma devise dans la vie 

Ce n’est pas tant une devise qu’un objectif de vie que je me donne : être quelqu’un de bien, transmettre de la force, de la bonne humeur et de l’amour autour de moi. Le monde peut être morose et dur et je sais que le sourire d’un passant que l’on croise dans la rue peut faire la différence alors je m’attache à donner à la joie autour de moi.

La transition écologique et sociale, en une phrase ? 

Faire les efforts ensemble, maintenant, plutôt que de mourir seul, plus tard et dans un SUV avec jantes en alliage.

Retour en haut