Mai 2021 : la recette du mois


Vin de pissenlit et miel de cramaillote

En gelée ou en sirop, le pissenlit est une plante sauvage comestible aux milles usages en cuisine. Si on récolte les racines en automne, on peut dès le printemps se régaler avec les fleurs. De sa cueillette à l’assiette, le pissenlit se décline en confiture (qu’on appelle miel de cramaillote) ou bien encore en une boisson fermentée au goût subtil et puissant (le vin de pissenlit). 

Vin de pissenlit

Ingrédients :

  • 1,5 kilo de fleurs de pissenlit 
  • 2 oranges 
  • 850 g de sucre 
  • 2 citrons 
  • 250 g de raisins secs
  • 2 litres d’eau

Préparation : 

Ébouillantez les fleurs de pissenlit.
Reprenez après l’équivalent d’une journée.
Filtrez avec un drap en lin.
Ajoutez les raisins secs, les oranges en morceaux et les citrons en rondelle.
Complétez avec le sucre.
Laissez macérer 25 jours, en remuant chaque jour.
Filtrez pour en extraire l’élixir.
Vos bouteilles pourront alors servir,
D’abord sans bouchons
A réussir la recette.
60 soleils plus tard,
Réunissez cette fois vos bouchons,
Enfoncez-les sans pression
Dans vos plus beaux flacons,
A servir pour vos rencards.

Miel de cramaillote

Ingrédients :

  • 400 fleurs de pissenlits 
  • 2 oranges (non traitées) 
  • 2 citrons (non traités) 
  • 1 kilo de sucre

Préparation : 

D’abord, laissez l’eau arroser votre récolte.
Débarrassez-vous des tiges vertes à sa botte.
Comme à Hollywood, conservez les plus belles fleurs,
Dont les fraîches mines sécheront en une heure.
Lasses, elles accepteront un bain d’oranges et de citrons.
Faites-les cuire une heure à petit bouillon.
Habillez-les d’un linceul blanc.
Pressez-les toutes entières, si tendrement.
De cette étreinte, jaillira le sirop de firmament.
Saupoudrez de sucre et de gousses de vanille.
Après 45 minutes de cuisson, il réveillera vos papilles.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut