La genèse du Manuel

La genèse du Manuel de la Grande Transition

La transition écologique et sociale est un défi inédit posé aux générations actuelles et futures. Préserver notre planète et le vivant sous toutes ses formes impose un nouveau paradigme : une manière de penser le monde et d’agir radicalement différente.

Or, durant l’année 2019, plusieurs initiatives ont mis en lumière l’insuffisance des enseignements dans le Supérieur sur les sujets de la transition écologique et sociale. En signant la pétition proposée par The Shift Project, la société civile exprimait cette conviction. De leur côté, de nombreux étudiants rejoignaient le Collectif Pour un réveil écologique.

A l’été 2019, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) a mandaté le Campus de la Transition pour la production d’un livre blanc sur la formation à la transition dans l’enseignement supérieur.

Aussitôt, s’est constitué pour la première fois sur ce thème un collectif de plus 70 enseignants-chercheurs et étudiants de toutes les disciplines, ainsi que d’experts et d’acteurs de l’entreprise, prêts à relever ce défi sous la conduite du Campus de la Transition. Le collectif « FORTES » est né pour promouvoir la “Formation à la Transition écologique et sociale dans l’Enseignement Supérieur”.

Les membres du collectif sont issus d’une grande variété de domaines disciplinaires (environnement, santé, sciences du vivant, biologiques, physiques ; économie, droit, gestion ; philosophie, sociologie, sciences politiques). 

En effet, la “Grande transition” ne concerne pas simplement l’environnement ou l’économie, comme il est coutume de le penser, mais le cœur même de nos représentations, et donc tous les domaines du savoir.

En un an de travail collaboratif, 13 groupes de travail ont développé les muscles d’un squelette commun. Ils mettent au monde le Manuel de la Grande Transition. 

Retour en haut