Notre projet en détail

  1. Pourquoi avoir créé le Campus de la Transition ?
  2. Quelle est la raison d’être du Campus de la Transition ?
  3. A qui s’adresse le Campus de la Transition ?
  4. Quelles activités propose le Campus de la Transition ?
  5. Quels sont les moyens du Campus de la Transition pour mettre en œuvre ces objectifs ?
  6. Comment le Campus de la Transition assure-t-il son financement ?

Pourquoi avoir créé le Campus de la Transition ?

Relever les défis énergétiques, climatiques, environnementaux et sociétaux contemporains nécessite de repenser le monde actuel. Cela inclut de penser de nouveaux modèles économiques, de nouveaux indicateurs de qualité et de performance. De plus, ces réflexions amènent à de nouvelles façons de produire et de consommer, de gérer les ressources existantes et de se rapporter au temps (intégrer le long terme) et à l’espace (du local au global). Enfin, ces défis font émerger des nouveaux critères de discernement de ce qui est bon pour l’humanité et la planète et ce qui ne l’est pas, des processus de délibération, de coordination et de décision.

En 2018, un collectif d’enseignants-chercheurs, d’entrepreneurs et d’étudiants décide de créer un lieu académique en France qui rassemble tous les nouveaux savoirs, pensées et concepts émergents sur ces questions et créé le Campus de la Transition. La volonté est de transmettre ces enseignements aux nouvelles générations d’étudiants et de jeunes professionnels, ainsi qu’aux diverses organisations (entreprises, collectivités, associations…) : ils sont des acteurs majeurs pour réussir une mise en transition systémique de nos sociétés.Cette démarche s’ancre sur un lieu qui est lui-même en processus de transition, le domaine de Forges en Seine-et-Marne.

Le Campus est le premier établissement de ce type créé en France. Il est inspiré par des initiatives proches que sont le Schumacher College (Totnes, Grande Bretagne) ou le Sustainability Institute (Afrique du Sud). Il bénéficie également d’un réseau international d’Universités, de centres de recherche et d’enseignants-chercheurs sur les thématiques de la Transition.

Le Campus se veut un lieu académique unique et innovant qui rassemble des enseignants, des chercheurs, des acteurs d’entreprises, d’institutions publiques et de la société civile autour de personnalités reconnues internationalement pour leur expertise sur ces questions de transition, 

C’est un lieu d’expérimentation, de recherche et d’enseignement supérieur sur les processus de transition vers une nouvelle économie qui respecte et valorise les écosystèmes et équilibres naturels dans l’objectif de permettre une vie bonne à l’immense majorité de nos concitoyens.

Association à but non lucratif, il se veut complémentaire des Écoles et Institutions existantes et non concurrent. Il propose ses enseignements sous forme de sessions, de séminaires sur le site du Campus et de cours délocalisés.  

Quelle est la raison d’être du Campus de la Transition ?

L’ambition du Campus de la Transition est de transformer l’enseignement supérieur, les modèles économiques et les modes de vie pour une sobriété heureuse et solidaire. Il s’appuie sur son approche systémique originale (la méthodologie des « 6 portes » et une pédagogie tête-corps-coeur) qui favorise l’acquisition de savoirs, savoir-faire et savoir-être indispensables pour relever les défis écologiques et sociaux contemporains. Il cherche à adopter une posture radicale et non marginale.

C’est un éco-campus incluant un éco-lieu au service du projet et agissant en réseau, à différentes échelles. Il développe conjointement formations, recherches et expérimentations.

A qui s’adresse le Campus de la Transition ?

  • Aux étudiants des Grandes Écoles et Masters 2 en Université interpellés par les enjeux de la Transition
  • Aux doctorants, enseignants-chercheurs (France, Europe et international) interpellées par les enjeux de la Transition
  • Aux institutions académiques, territoriales ou philanthropiques en transition
  • Aux entreprises en recherche de savoirs, méthodologie et savoir-faire pour engager et mener par étapes leur parcours de transition

Quelles activités propose le Campus de la Transition ?

Des enseignements

L’offre d’enseignement du Campus a commencé dès l’année 2018-2019 et s’est progressivement étoffée à mesure que la capacité d’accueil et d’organisation s’est agrandie (une quarantaine de personnes peuvent être accueillies actuellement). Après une période d’expérimentation, le Campus accueille maintenant des formations en immersion d’une durée de 2 jours jusqu’à 2 mois auprès de publics différenciés (étudiants, professionnels, enseignants et responsables de formation).

Ses enseignements se caractérise par :

  • une approche holistique de la transition écologique et sociale. La Transition nécessite de mobiliser les différentes disciplines des sciences humaines et sociales (économie, gestion, philosophie, droit, éthique, anthropologie, épistémologie…), des sciences physiques et de la terre et les expériences concrètes et citoyennes des acteurs de terrain. S’orienter et agir dans ce nouveau paradigme nécessite d’être outillé intellectuellement, techniquement et humainement.
  • Une manière d’enseigner radicalement nouvelle. Disruptive, la pédagogie du Campus sollicite l’implication personnelle de l’apprenant en lui permettant d’articuler « le vivre et le penser » grâce à l’immersion dans un lieu qui donne à vivre ce qu’il apprend. Le domaine de Forges, où Le Campus de la Transition est installé, est en effet un lieu que l’association engage dans une dynamique de transition.

À l’avenir, le Campus tend vers des cursus spécialisés avec des certificats universitaires et des masters spécialisés.

Pour en savoir plus sur notre programme d’enseignement : cliquez ici.

L’expérimentation d’un mode de vie sobre ancré sur un territoire

L’éco-campus est engagé dans un processus de transition holistique où la dimension environnementale s’articule étroitement à celle de l’inclusion sociale à travers l’expérimentation d’une vie sobre et collective, en lien avec le territoire du Pays de Montereau. 

L’éco-lieu offre :

  • un terrain d’expérimentation pour les projets de recherche-action,
  • un lieu d’accueil pour des chercheurs en résidence et des stagiaires
  • un lieu de rencontre et d’échange ouvert au public et aux habitants du territoire  
  • un lieu d’accueil pour des bénévoles pour étudiants en césure ou en woofing 
  • un lieu d’immersion pour les apprenants de nos formations

Pour en savoir plus sur les manières de découvrir et s’impliquer sur l’éco-campus : cliquez ici.

De la recherche-action

Pour répondre aux problématiques émergeant de l’expérimentation de vie sobre menée sur le site du Campus et aux problématiques de transition liées au territoire, plusieurs projets de recherche-action ont vu le jour : ORFEE Low-tech, Mobilité, MC2 (Maîtrise Carbone Campus), RCI (mesure de la qualité relationnelle dans les éco-lieux), Biodiversité et Design permacole. Ces recherches se font aussi bien en lien avec des acteurs du monde académique qu’avec des acteurs clé du territoire.Pour en savoir plus sur nos projets de recherche-action, cliquez ici.

Quels sont les moyens du Campus de la Transition pour mettre en œuvre ces objectifs ?

  • Des enseignants et chercheurs en exercice dans les grandes Institutions d’enseignement et de recherche : ESSEC Business School, Centrale Supélec, CNRS, Ecole des Mines, ENS, EM Grenoble, FMSH, Universités françaises et étrangères.
  • Un Conseil scientifique multidisciplinaire qui réunit des spécialistes des questions économiques, sociales et environnementales liées à la transition écologique.
  • Des membres actifs de l’association qui comptent de jeunes diplômés et des acteurs plus chevronnés qui, chacun saisi par l’urgence des temps, sont prêts à conjuguer leurs énergies et leurs compétences pour servir le projet.
  • Un domaine, ancien établissement d’enseignement horticole, comprenant un château du XVIIIe siècle, des dépendances et 12 hectares de parc, pâturages et forêt.
  • Un ancrage dans un territoire en Seine-et-Marne qui, des habitants alentours de la commune de Forges au Conseil régional, lui apporte son soutien.
  • L’appartenance à un des plus grands réseaux d’initiatives citoyennes pour la Transition en France : le réseau des Oasis du mouvement Colibris.
  • Un réseau d’entrepreneurs et de décideurs de la société civile et de la sphère publique qui manifestent leur intérêt pour le Campus et formulent des demandes.Un réseau d’amis du Campus qui s’élargit et contribue à la vie de l’association par du bénévolat ou des dons.

Comment le Campus de la Transition assure-t-il son financement ?

  • Par les revenus des formations en résidence ;
  • Par l’accueil d’étudiants et de chercheurs étrangers en résidence sur des périodes longues ;
  • Par des actions-recherche en partenariat avec des entreprises, des collectivités locales ou de grandes institutions sur les différentes thématiques de ses ateliers.
  • Par l’accueil de séminaires d’entreprise ou associatifs en lien avec les questions traitée par le Campus de la Transition ;
  • Par des donations liés à son engagement citoyen et environnemental ainsi que dans la préservation d’un patrimoine d’exception, le domaine de Forges et sa mise en transition énergétique ;
  • Par un travail de veille et de documentation unique sur les questions multidisciplinaires de la transition économique, écologique et humaniste.
Retour en haut