La recette du mois – février 2021


Kimchi fait maison

Le kimchi est un plat coréen à base de chou fermenté. Il est un peu à la Corée ce que le fromage est à la France. En voici une recette parmi des dizaines existantes qui aura du caractère et vous fera découvrir cette saveur fermentée.

Ingrédients

Chou chinois : 1 kg
Ciboule : 40 g (c’est mieux si vous en avez mais c’est aussi très bon sans)
Flocons de piment (gochugaru) : 25 g
Ail : 10 g
Sauce soja : 25 ml
Gingembre : 5 g
Sucre : 10 g
Saumure : 75 g à 100 g de gros sel dilué dans 1 L d’eau (vous aurez peut-être besoin de plusieurs litres, donc de plusieurs centaines de grammes de sel)
2 bocaux de 500 ml

Préparation

  1. Préparez la saumure en faisant fondre le sel dans l’eau.
  2. Coupez le chou en petits morceaux de 4 cm environ. Réservez deux grands morceaux qui serviront comme « couverture » lors de la mise en bocal.
  3. Mettre le tout dans la saumure, mélangez, laissez dégorger 3 à 4 heures.
    Posez un poids (grand bol rempli d’eau par exemple) pour empêcher le flottement de légumes.
  4. Rincez 3 fois l’ensemble de chou dans une grande bassine en changeant l’eau et laissez s’égoutter dans une passoire pendant 15 minutes.
  5. Dans un saladier, mélangez les épices et la sauce soja. Pour le gingembre et l’ail, vous pouvez les râper ou les écraser.
  6. Dans ce saladier, versez un tiers du chou égoutté et mélangez en répartissant les épices de façon homogène. Puis ajoutez le reste du chou et mélangez.
  7. Maintenant, remplissez votre bocal en tassant au fur et à mesure pour chasser l’air.
    Laissez de l’espace en haut du bocal sinon le jus débordera.
  8. Couvrez le dessus avec un grand morceau de chou que vous avez laissé de côté, la « couverture ». Fermez le bocal hermétiquement.
  9. Place à la fermentation. Laissez 2 à 3 jours autour de 18°C-20°C. Puis, placez le bocal dans un endroit frais, à moins de 15°C. Vous pouvez le déguster après 2 à 3 semaines. Plus le kimchi fermente, plus l’acidité augmente (mais il n’en est pas moins bon pour autant).
  10.  Après ouverture, conservez le bocal ouvert au réfrigérateur, et ne pas trop attendre parce que la fermentation est alors plus rapide.
  11. Le kimchi se déguste tel quel, avec d’autres accompagnements aussi divers que votre imagination et votre budget vous le permette : riz, légumes…

Vous pouvez retrouver cette recette végétarienne, et plein d’autres idées pour cuisiner sain, local et végétal sur le blog de Pierre Caron Steak Citrouille, qui seconde avec talent Hélène la cuisinière en cheffe du château.

Bon appétit !  

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut